La Communauté de Candase, tome 1

candase
La Communauté de Candase, tome 1

Il y a un petit moment que je n’avais pas fait de chronique, non parce que je ne lisais pas, mais au contraire parce que j’étais occupée à lire (plusieurs livres en même temps). Me revoici avec la dernière chronique de cette fin d’année, et mon tout premier service presse !

4e de couverture

La Communauté de la Reine Candase est une société rigoureusement organisée. Les femmes, soldates et magiciennes, en assurent la protection depuis des siècles. Mais on ne naît pas guerrière, on le devient. Une chose qu’Evanine et ses consœurs vont découvrir avec plus ou moins d’enthousiasme et de succès au cours de leur entraînement obligatoire aux Colonnes.
Les hommes, eux, ne s’occupent que de l’artisanat et n’ont aucun pouvoir de décision. Or Liam, un jeune garçon en âge d’être apprenti, rêverait de suivre la même formation que les filles et d’apprendre à se battre, à survivre en milieu hostile, à chasser ou encore à utiliser l’Énergie des Éléments. Un droit qu’on lui refuse, évidemment.
Mais quand sa bonne étoile lui tend la main, Liam décide de la saisir…

Mon avis

En tout premier lieu, je dois remercier l’autrice, Hannah Eidyn, de m’avoir fait confiance pour ce service presse en dépit du tout jeune âge de mon blog. Je suis ravie d’avoir pu m’adonner à cet exercice pour la première fois… et encore plus ravie d’avoir, de plus, apprécié ma lecture !

Ce premier tome est avant tout une présentation de l’univers, riche et étudié, de la Communauté. Dans cet ouvrage, les femmes dominent la société, se réservant les tâches les plus gratifiantes et reléguant les hommes à des tâches certes utiles, mais peu reluisantes. Ce gender swap m’a tout de suite séduite : j’ai trouvé très intéressante cette idée d’une communauté d’Amazones (en bonne geek que je suis, je me les suis souvent dépeintes, au cours de ma lecture, comme la peuplade dont est issue Wonder Woman), placées au-dessus de la portion masculine de la population. Je tiens à préciser que je suis une féministe convaincue, dans la définition première du féminisme, à savoir que je souhaite l’égalité en droits entre hommes et femmes, et non la supériorité de la femme sur l’homme.
En ce sens, j’ai immédiatement trouvé l’univers passionnant, et me suis en même temps rangée du côté de ces personnes qui ne se sentent pas à leur place dans la Communauté : Evanine, mais aussi et bien sûr Liam, Josué, Othon… J’ai apprécié chaque personnage, doté d’un caractère propre et d’un véritable bagage. Ce point, en particulier, m’a séduite. En dehors de ses deux héros, Evanine et Liam, l’autrice ne se contente pas d’amonceler des rôles secondaires juste pour le plaisir de peupler son univers. Chacun d’eux à une histoire, un passé, un vécu – et beaucoup en ont de très, très intéressants. Les relations entre chaque personnage ont été réfléchies en amont, un détail qui m’aide beaucoup à me plonger dans un roman et à en apprécier les individus. Il me tarde de découvrir le tome 2 pour en savoir un peu plus à leur sujet !
Si ce premier tome nous présente, comme je le disais plus haut, l’univers et l’organisation bien travaillée de la Communauté, et se contente de quelques événements apparemment isolés (mais pas anodins), il n’en reste pas moins très addictif. J’ai trouvé le traitement de la magie bien pensé et intégré à l’ensemble du monde dépeint par Hannah Eidyn, dont l’écriture fluide et moderne est très agréable. On se plonge facilement dans cette histoire et on la suit sans le moindre ennui. Je me suis même surprise à me dire « Oh, encore un petit chapitre ! », chose qui m’arrive assez rarement vu mon état de fatigue le soir, quand j’ai le temps de lire… Si le roman s’adresse, je pense, à un public ados / jeunes adultes, j’y ai parfaitement trouvé mon compte sans jamais m’ennuyer.

N’ayant pas (encore) eu la version papier entre les mains, je ne peux pas dire grand-chose du travail fait par les éditions Livresque, hormis la bonne qualité de relecture du roman. Quelques coquilles subsistent, mais rien de bien choquant. En revanche, j’aime beaucoup l’illustration de couverture de Thibault Benett, vraiment très jolie et dépaysante.

Si j’ai donc été enchantée par ce voyage, un seul point m’a fait tiquer : l’explication de l’origine de la Communauté. Même si j’ai beaucoup aimé l’idée du gender swap, le fait que les femmes aient été dominées autrefois, puis aient renversé l’équilibre en instaurant une société complètement misandre, m’a un peu déçue. Dans une période « me too » assez intense, où les femmes se battent plus que jamais pour obtenir une égalité des droits qu’elles n’ont toujours pas au XXIe siècle, j’ai trouvé dommage que plane cet avertissement contre les dérives extrémistes du féminisme (qui, je le rappelle, prône l’égalité et non la domination des femmes sur les hommes). Bien que je rejette toute forme de misandrie et que je ne croie absolument pas en la supériorité d’un sexe sur l’autre, je pense que la bataille est encore loin d’être gagnée pour les femmes, et que ce message – bien qu’excellente piqûre de rappel – arrive donc peut-être un peu trop tôt.

Quoi qu’il en soit, j’ai comme je l’ai dit précédemment pris énormément de plaisir à cette lecture, qui m’a transportée de bout en bout. Alors que je bataille depuis plusieurs semaines avec un autre livre, j’ai dévoré celui-ci en quelques jours seulement. Les pages ont défilé et j’ai vraiment hâte de découvrir le tome 2 (et tous les suivants s’il y en a !). En attendant, je vais m’empresser d’ajouter la version papier de cet excellent roman à ma bibliothèque, et aller découvrir la nouvelle « Les falaises de Soria », de la même autrice et dans le même univers, pour en apprendre un peu plus sur les origines de la Communauté. En bref : je vous le recommande absolument.

En conclusion

  • un univers riche, bien dépeint
  • une idée de départ très intéressante
  • des personnages fouillés et deux héros attachants
  • de la fantasy de qualité

Les détails techniques

Titre complet : La Communauté de Candase, tome 1
Autrice : Hannah Eidyn
Éditeur : Éditions Livresque
Illustrateur : Thibault Benett
ISBN : 979-1096960262
Genre : Fantasy
Pages : 320
Prix : 19,90


4 réflexions sur “La Communauté de Candase, tome 1

  1. Bonjour bonjour ! 🙂

    Je me permets de te contacter pour te proposer d’apparaître dans l’un de mes articles récurrents.

    Je publie une fois par mois un article présentant les nouveaux blogs qui touchent à la littérature et la lecture. Si tu es intéressée pour y apparaître (dimanche 13 janvier) n’hésite pas à m’envoyer un mail depuis ma page « Contact » (https://lesmiscellaneesdusva.wordpress.com/contact/) en te présentant et en expliquant ce que tu proposes sur ton blog, ton style de prédilection pour tes lectures (si tu en as un), et ce que tu souhaites dire à de futurs lecteurs ! 😉

    Si tu veux voir un exemple d’article c’est ici : https://lesmiscellaneesdusva.wordpress.com/2018/09/07/nouveaux-blogs-01/

    Si jamais ça ne t’intéresse pas il n’y a bien entendu absolument aucun souci. 🙂

    Très belle fin de journée à toi et au plaisir de lire tes prochains articles,

    Usva

    J'aime

      1. Il n’y a aucun souci ! 😉 L’offre tient toujours, l’article paraîtra dimanche prochain (17 mars). N’hésite pas à me faire parvenir ton texte et je l’intègrerai avec plaisir. 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s